Chantier d'insertion du Fort


  
Pour accompagner la restauration du Fort de Saint-Père et dans l'optique de contribuer à une politique d'insertion sur le pays malouin, la commune de Saint-Père et la Commission Locale d'Insertion ont mis en place un chantier d'insertion.  Depuis 1995, une centaine de personnes ont été accueillies au Fort.

 


Les premières années ont été orientées vers les travaux de maçonnerie, de restauration du site (débroussaillage, désherbage).

Depuis 2005, le chantier d'insertion procède à la vente de bois. La recette de ces ventes est ensuite réinvestie dans l'acquisition de matériel.

L'activité du chantier s'est élargie au fur à mesure que  le Fort de Saint-Père est devenu un lieu d'accueil de manifestations culturelles.

 
 

Les chantiers d'insertion : qu'est ce que c'est ?

 

Les ateliers et chantiers d'insertion (ACI) sont des dispositifs relevant de l'insertion par l'activité économique, conventionnés par l'Etat, qui ont pour objet l'embauche de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Les personnes ainsi embauchées sont titulaires d'un véritable contrat de travail, notamment un contrat d'avenir ou un contrat d'accompagnement dans l'emploi. L'ACI bénéficie, pour sa part, de différentes aides, dont une aide spécifique à l'accompagnement.

 

Partenariat

 

Le Conseil Général d'Ille et Vilaine et le Fond Social Européen subventionnent le poste d'encadrement technique du chantier. 

Une délégation espagnole visite le chantier d'insertion du Fort de Saint-Père 

en 2006, dans le cadre du programme européen EQUAL, le service des affaires sociales du Gouvernement autonome d'Aragon à Saragosse et le Conseil Général d'Ile et Vilaine se sont rencontrés afin d'échanger leur expérience sur les problématiques d'aide au retour à l'emploi


 

Le chantier d'insertion : une seconde chance 

 

Le chantier constitue une structure de ressource, une sorte de deuxième chance, permettant à des personnes éloignées de l'emploi et après une période d'inactivité plus ou moins longue de se réapproprier le monde du travail avec ses exigences et ses contraintes. Le chantier a une mission très vaste qui lui demande d'insuffler du savoir être, du savoir-faire et du savoir technique.

La spécificité du chantier est d'embaucher à l'inverse des entreprises des personnes non qualifiées dans l'activité même du chantier. Ceci nécessite en amont une formation d'adaptation au poste de travail. Le public du chantier cumule des problématiques pour certaines incompatibles en matière de comportement à une situation de travail classique. Il s'agit chaque jour de remettre le métier sur l'ouvrage et grâce à de la pédagogie et de l'accompagnement rapproché de faire évoluer les pratiques du salarié et sa motivation.

 

La restauration et la préservation du Fort mobilisent  plusieurs corps de métiers.

 

La menuiserie 

 

Eric travail le bois 

 

 

La Couverture

 

Loic refait le toit du bureau  du chantier tandis que dans l'atelier de soudure..
on tape on assemble, on soude.

 

 

La ferronnerie

 

 

 

La maçonnerie

 

Mabrouk remonte un  mur en pierre et fait un dallage pavé pour la terrasse de la guinguette.